Recherches et etudes

A l’ANISS, nous avons un principe : entre l’intuition (du projet) et sa réalisation, il faut é-va-lu-er.

Entre la mise en œuvre et les conclusions, il faut é-va-lu-er.

Pour savoir si l’idée d’il y a cinq ans est toujours valable, il faut é-va-lu-er !

Soumettre nos idées à l’épreuve du collectif et des faits, c’est une des valeurs de travail de notre équipe.
Nous sommes des professionnels de terrain, mais aussi des chercheurs et universitaires. Versés dans les recherches complexes, théoriques comme évaluatives, nous avons dans notre sac un large éventail de compétences scientifiques. Qu’il s’agisse de recherches “qualitatives” ou “quantitatives”, nous savons répondre à nos besoins ou ceux de nos partenaires dès lors qu’une question est formulée.

Depuis 2014, nous avons mené plusieurs études et recherches que nous souhaitons partager avec vous :

2020 : PMI et Covid-19

Dès le début de la pandémie de Covid-19, l’équipe de l’ANISS a été interpellée par le nombre d’initiatives locales engagées par les services de PMI pour ajuster leurs pratiques. Cependant, en l’absence de coordination nationale, ces services pouvaient ne pas être au courant des actions menées par leurs pairs. Nous avons décidé de réalisé une enquête-éclair pour documenter, auprès d’une trentaine de services départementaux, les aménagements engagés et leurs implications techniques, humaines, matérielles. L’étude a pu être réalisée et rédigée en une semaine et diffusée à l’ensemble des territoires.

Le rapport est consultable ici

 

2019-20 : Qualité des services de PMI et qualité de vie au travail des professionnels

En 2019, Charles Eury s’est joint à notre équipe de recherche avec un objectif : étudier la qualité de vie au travail des professionnels de PMI. En développant le projet de recherche de Charles, nous avons eu de la part des services de PMI la confirmation qu’une grande partie de la qualité de service offerte aux usagers dépendaient de facteurs associés à la qualité de vie au travail des professionnels. Nous avons donc réalisé deux études :

  • La première visait à mettre en évidence les facteurs associés positivement ou négativement à la qualité de vie au travail en PMI
  • La seconde visait à rassembler les expériences positives en matière de qualité de vie au travail, qui pourraient être partagées d’un département à l’autre.

Le rapport général est disponible ici

 

2019 : Les besoins des professionnels pour prévenir la maltraitance infantile

Notre expérience de formation auprès des professionnels de la petite enfance, en France comme au Québec, nous a révélé que ces professionnels peuvent avoir des besoins spécifiques de formation en ce qui concerne la prévention de la maltraitance infantile.

Infirmier.e.s, éducatrices.teurs, médecins ou travailleur.se.s social.e.s, l’accompagnement des familles en situation de stress ne fait pas partie du bagage de formation initiale qui est habituellement proposé à ces professionnels.

Dans cette étude, nous avons souhaité connaître, pour les professionnels réalisant des accompagnements préventifs, quels étaient les sujets qu’ils abordaient habituellement avec les familles dont ils assurent le suivi et quelle était leur aisance à aborder ces sujets.

Nos résultats montrent que, dès qu’on entre dans le champ des facteurs de risque de maltraitance infantile, l’aisance des professionnels tend à s’effriter, constituant par-là un objectif de formation pour notre équipe.

Intervenir sur les facteurs de risque de maltraitance infantile : quelle aisance chez les professionnels français de prévention précoce ? (2019) Revue Recherche en soins infirmiers (Vol 2019-3, pp. 43-52). Par Thomas Saïas, Samantha Kargakos, Julie Poissant et Charles Eury.

 

Mais aussi…

En 2019, Julie Poissant et Thomas Saïas, en collaboration avec Cécile Delawarde et George Tarabulsy, ont édité un livre-référence sur le sujet des interventions préventives précoces

Programmes de prévention et développement de l’enfant : 50 ans d’expérimentation (2019). Presses de l’Université du Québec. Par George Tarabulsy, Julie Poissant, Thomas Saïas et Cécile Delawarde.

2018-... - Petits pas, Grands pas

Depuis 2018 notre association est dédiée au développement et au déploiement de Petits pas, Grands pas (FAIRE UN LIEN VERS LA PAGE DU SITE). L’implantation et le soutien aux départements implantant Petits pas, Grands pas se fait en articulation constante avec notre activité de recherche et d’étude. Si le projet s’est notamment appuyé sur les résultats de l’enquête PMI 2016, nous poursuivons les études auprès des professionnels de terrain, comme en témoigne cette enquête publiée en 2019 :

Intervenir sur les facteurs de risque de maltraitance infantile : quelle aisance chez les professionnels français de prévention précoce ? (2019) Revue en soins infirmiers (Vol. 138, pp.43-52). Par Thomas Saïas, Samantha Kargakos, Julie Poissant et Charles Eury

Un article présente également la démarche :

“Petits pas, grands pas”, une démarche pour réinventer la prévention en PMI (2018). Cahiers de la puéricultrice (Vol. 321, pp.29-35). Par Thomas Saïas, Julie Bodard, Carl-Maria Mörch, Augusta Bonnard et Romain Dugravier.

2014-2020 - L'évaluation du projet PANJO

Dès la création de l’ANISS, nous avons mis en oeuvre l’évaluation du projet PANJO-2. PANJO est un dispositif de visites à domicile de Santé publique France, qui a d’ailleurs été élaboré par certains membres de notre équipe. Destiné aux professionnels de PMI, PANJO consiste en un ensemble d’outils et de formations permettant d’agir au domicile de familles pour lesquelles un accompagnement des relations précoces semble pertinent pour les professionnels.
L’évaluation est en cours de finalisation (publication des résultats prévue au 2ème semestre 2020) . Cependant, un article a déjà été publié et porte sur une étude d’implantation du dispositif.

Soutenir les compétences des intervenantes de prévention précoce en France : usages et effets du dispositif Panjo (2019). Revue francophone internationale de recherche infirmière (Vol. 5-3). Par Thomas Saïas, Samantha Kargakos, Julie Bodard, Romain Dugravier, Augusta Bonnard, Enguerrand du Roscoät et Sandie Sempé.

2016 - l'enquête nationale PMI

  • Après avoir travaillé de nombreuses années avec des services de PMI, plusieurs questions de terrain restaient sans réponses :
    quel est l’état de l’action préventive des PMI, en France ?
  • L’action des PMI est-elle encore universelle ? si elle est désormais ciblée, quels sont les facteurs caractérisant les “vulnérabilités”, du point de vue des PMI ?
  • Comment la PMI communique-t-elle auprès des populations dont elle a la charge ?
  • Quel a été l’effet de l’introduction du PRADO sur l’activité des PMI ?

Pour répondre à ces questions, nous avons réalisé deux études, à partir desquelles trois articles ont été publiés. Ceux-ci détaillent la méthodologie et les résultats de notre démarche :

Les interventions à domicile en Protection maternelle et infantile. Résultats d’une étude nationale (2018). Revue santé publique (Vol. 30 p.477-487). Par Thomas Saïas, Caroline Clavel, Romain Dugravier, Augusta Bonnard et Julie Bodard

Effets du programme d’accompagnement du retour à domicile sur les pratiques des services de Protection maternelle et infantile (2018). Revue santé publique (Vol. 30 p.489-496). Par Thomas Saïas, Caroline Clavel et Julie Bodard.

Analyse qualitative de la communication des services de protection maternelle et infantile français (2020). Cahiers de la Puéricultrice (Vol. 336-37). Par Thomas Saïas, Caroline Clavel, Samantha Kargakos et Frédérique Tremblay-Légaré.

Consultez les supports de documentation “grand public” de 91 services départementaux de PMI sur 102, qui ont fait l’objet d’une analyse dans notre enquête nationale de 2016 et dont les résultats ont été publiés dans l’article des Cahiers de la puéricultrice en 2020.